REMISE EN ETAT DU MUR DES CHAMBRES DES ENFANTS



Descente de câve En mars 2006

La cage pour descendre à la cave est maintenant presque terminée. Il reste à finir le dernier rang de parpaings puis à coffrer le dessus et à couler un béton pour mettre à la bonne hauteur.

C'est toujours la poutre de 20x10 cm qui porte le mur de la maison aidé quand même par un étai sous l'IPN dans la maison mais de l'autre côté de la porte.

22 avril 2006



Les parpaings sont tous posés, j'ai réalisé 2 piliers en briques pour porter le mur, posé un IPN pour aider le linteau en vieux chêne à porter le muret en pierre qui viendra dessus. A l'intérieur, on voit que le plancher est presque prêt à être cloué.
Montage de 2 piliers en briques
démontage du vieux mur Le vieux mur à gauche de la descente de la cave est en cours de démontage car il n'était pas en bon état.
On va faire une fondation toute neuve. creuser fondation
couler la fondation Quelques bétonnières après...
29 avril 2006




Le mur de gauche est terminé mais les joints ne sont pas encore grattés, c'est ce qui fait cet aspect vilain.
Le montage des murs est réalisé avec de la chaux naturelle hydraulique NHL 3.5 (LC**** de chez St Astier)
le mur de gauche
le mur de droite Le mur de droite se monte...
Le mur de droite est terminé. l'IPN est invisible et il y a trois rang de briques mais on n'en voit que deux.

Schéma
le mur de droite est terminé
terminé ! Les joints sont grattés et le colombage du dessus est mis à nu.
1er mai 2006, il paraît que c'est la fête du travail...  pas pour moi :-(




Maintenant il va falloir attaquer le mur qui est de l'autre côté de la porte.
Le colombage de ce côté est en piètre état car quand on a acheté la maison, il y avait un évier derrière et un robinet extérieur là où on voit la plaque de ciment.
l'autre côté de la porte
un moment après... Quelques gouttes de sueur plus tard...
Le montant de la porte est encore solidaire du sol.
Le montant du milieu est bien court... Il prenait appui sur les briques.
Le montant de la porte est coupé, il est pourri sur au moins 1 mètre !
On aperçoit un étai à l'intérieur qui porte sur l'IPN.
Le sol sera creusé pour faire une fondation de 4 mètres de long
15 minutes après
fondation vue 1 La fondation est coulée, 7 ou 8 bétonnières plus environ 300 kilos de gros cailloux.
Un étai assure le mur pour attendre la semaine prochaine.
Vue de l'autre côté. fondation vue 2
On installe la poutre Le 6 mai 2006,

La fondation est sèche, on installe une poutre en chêne récupérée du plafond de l'étable pour avoir un style cohérent.
Notez l'erreur, je n'avais pas mis de planche sous le cric pour répartir l'effort et ce qui devait arriver arriva, les 2 parpaings ont explosé sous la pression, heureusement que j'avais mis un étai de sécurité.

Vous l'aurez compris, nous ne conservons pas de porte à cet endroit là.
3 heures plus tard la poutre est en place, elle pèse environ 80 ou 90 kilos pour 3,80 mètres, elle a été raccourcie d'environ 70 cm de chaque côté. Son poids initial dépassait le quintal. La poutre est en place
Le mur se monte Le mur du dessous se monte, mais on ne finira pas aujourd'hui.
Il devient difficile de trouver des cailloux ayant une face exploitable dans ma réserve.
Le 8 mai 2006

Ça y est, on l'a terminé sous une pluie battante.
ça y est, on l'a terminé sous une pluie battante.
Modification colombage Le 13 mai 2006

Dans cet espace je dois faire les 2 chambres des enfants.
La planche posée verticalement montre où se situera le mur intérieur de séparation.
 2 chambres signifie aussi 2 fenêtres qu'il va falloir insérer dans ce colombage. Le problème est que les 2 anciens montants de l'ex-porte (pointés par les flèches) sont en bien mauvais état sur au moins 1,50 m au dessus de la grosse poutre horizontale. Modification colombage
plan manuscrit Je réalise un plan "sur place" en prenant des mesures et en fonction de l'existant, de ce qui doit rester, de ce qui est pourri et du résultat souhaité.
Ici seulement la chambre de gauche est dessinée
Je commence à démonter les morceaux qui gènent. modif colombage
modif colombage Je continue
Voici le plan du bout de bois mis au clair sur une photo :
La poutre verticale pourrie 1 est coupée et fixée sur une nouvelle poutre 2.
Un linteau 3 sera inséré au dessus de la fenêtre et la tablette 4 prendra place en dessous.
photo trucquée
Objectif Photo HAUTEMENT TRUQUÉE

Voici l'objectif à atteindre. Le tiers du haut, sous le toît n'est pas pris en compte.

Sympa non ?
Samedi 20 mai Bernard et moi avons encore démonté de l'ancien colombage puis installé 2 nouveaux poteaux à la place des montants de la porte. Il ne sont pas de la même couleur, il suffira de les poncer. Ils ont été récupérés chez Pierre, l'oncle de Marielle. Le troisième poteau qui est actuellement tenu par un cric sera coupé à ras la poutre du haut car nous n'avons pas pu le rallonger et arriver sur la poutre du bas, il est trop courbé. La nouvelle poutre qui va le remplacer est déja coupée, on la voit derrière l'échelle. modif colombage
modif colombage
Dimanche 21 mai 2006 au matin, les 3 poutres sont en places, il reste à monter les poutres horizontales et à démonter les briques encore en place et le torchis du haut.
Sous les fenêtres, ce sont des tablettes en chêne massif réalisées par moi qui feront office de poutres. tablette
Benoit fait une mortaise Le mur manquait de rigidité avec 3 poutres réparées alors j'ai acheté une poutre neuve en chêne et avec mon beau-frère Benoit on a fait le tenon, une mortaise et on a posé la poutre.
Voilà le résultat, il reste encore pas mal de "bouts de bois" à mettre dans ce mur avant de monter les briques. poutre 3 changée
Les entretoises sont montées. Elles sont assemblées avec des pièces de métal et non pas des tenons / mortaises car elles n'ont plus besoin d'assurer le contreventement.
J'ai peinds les pièces de métal pour les protéger de la chaux.
J'ai cloué des baguettes pour améliorer l'accroche de la chaux sur le bois.
Je commence à monter les briques à la chaux LC**** de chez St Astier (NHL 3,5). Ce sont les briques qui étaient là. Elles ont été nettoyées.
Le bazar s'est installé à l'intérieur...

Il va falloir ranger !
Mine de rien, il faut plus d'une grosse journée pour remplir les deux demis carré ! car je réutilise les anciennes briques qui ont été préalablement grattées par Elisa et moi. Il faut chercher le morceau qui va bien, si je ne le trouve pas, j'en coupe un à la disqueuse. Les morceaux ont été rangés en tas selon leur taille.
Pour la nuit et vu qu'on est en décembre (avec quand même plus de 10° la journée !) j'ai confectionné un chauffage avec une boite en fer de lait pour bébé et une ampoule de 60w réels à l'intérieur. J'en mets un de chaque côté et je couvre avec une bonne couverture. Un termomètre maxima-minima me permet de contrôler ce qui s'est passé la nuit.
Tout en haut on voit comment je procède : Je prépare 5 rangs de briques en simulant le joint de chaux par des cales en bois de 1cm pour pouvoir déterminer la bonne longueur puis je range tout ça au pied du chantier bien dans l'ordre et j'y remonte à la chaux.

Quand la chaux est presque sèche, je gratte les joints assez profondement (voir en bas), ce qui rend un aspect assez laid (car terne) et au printemps, je les beurrerai avec une chaux bien blanche (CL90) et un sable très clair.
Il va falloir démonter les vieilles briques du tiers de gauche et faire pareil pour uniformiser.
et voilà, c'est démonté, nettoyé et le bois traité. Notez les chauffages dans la partie centrale, on voit les 2 lumières qui indiquent qu'il y a deux chauffages de ce côté.
ça se remonte, les gelées arrivent, il devient de plus en plus difficile de faire de la chaux.
ça se précise
et voilà, il ne restera que le tiers du haut à faire plus tard.
à suivre